Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Voir notre politique relative aux cookies. Fermer

VOLKSWAGEN | Club Officiel Atome

Toute l'info des VOLKSWAGEN Actus | Essais | Tutos
2

membres

0

tutoriel

0

question

< Retour à liste des articles
Volkswagen golf 4 r32 : pour méchants garçons

Article

Volkswagen golf 4 r32 : pour méchants garçons
par :
Atome Automobile Club

Il arrive parfois que certains constructeurs généralistes prennent des risques en proposant des versions survitaminées de véhicules lambda. Produits en petite quantité, ce sont pourtant ces modèles que l’histoire retient. La Volkswagen Golf 4 R32 n’y fait pas exception !

Volkswagen Golf 4 R32

La super gti

Après des premières Golf GTI plutôt réussies, Volkswagen s’est ratée avec une 4ème génération trop lourde et pas assez puissante. Désirant remédier à ça, la marque allemande va concocter en 2002 une version survitaminée qui utilise le V6 déjà vu sur la Golf 3 VR6.

Avec cette version déjantée de la placide Golf, Volkswagen ira chasser directement sur le terrain des réputées Audi S3, Alfa Romeo 147 GTA et autres Ford Focus RS.

Un look sacrément osé pour la volkswagen golf 4 r32

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la R32 est un vrai choc visuel !

Le design fade de la Golf 4 est chamboulé de toutes parts avec l’ajout d’éléments de carrosserie la rendant désormais très agressive : boucliers avant et arrière redessinés et bien plus ajourés, jantes de 18 pouces à bâtons, ailes élargies et une superbe double sortie d’échappement chromée lui donne des allures de vrai « bad boy ». Du tuning chic en quelque sorte !

Et on ne peut être que surpris lorsque l’on constate que, malgré tous ces artifices de carrosserie, le Cx de la Volkswagen Golf 4 R32 reste très bon avec 0,31.

Photo : La différence est saisissante par rapport à une Golf de base

Du sport et du sport

A l’intérieur, si le nombre de modifications n’est pas énorme, ce sont surtout les très beaux sièges baquet Recaro en cuir qui font leur effet et transfigurent l’impression générale. Pour le reste, le volant et spécifique et quelques touches d’aluminium font leur apparition pour la distinguer d’une Golf classique.

Son équipement est assez complet puisque la climatisation, la radio cd et 8 airbags sont de série. En option, on retrouve notamment le GPS.

Photo : Qu’ils sont beaux ces sièges Recaro sur la Golf 4 R32 !

Une golf qui chante bien !

Sous le capot de la Volkswagen Golf 4 R32 se cache un V6 atmosphérique déjà présent en version 2,8 litres dans la Golf 3. Réalésé ici à 3 179 cm3, il est doté de 24 soupapes, de l’injection multipoints Bosch Motronic ainsi qu’une distribution variable à l’admission et à l’échappement.

Présent dans l’Audi TT par la suite, celui que l’on appelle communément VR6 se caractérise par son très faible angle de 15° entre les deux bancs de cylindres. Cet angle lui autorise une extraordinaire compacité pour pouvoir être greffé dans une petite voiture.

Cela permettra également de servir de base pour les moteurs à architecture en W que l’on a vu chez Volkswagen, Audi mais également Bugatti.

Ce V6 développe ici la puissance de 241 ch à 6 250 tr/min (pour un maximum de 6 500 tr/min) et un couple de 320 Nm à partir de 2 800 tr/min.

A l’époque, les performances sont inédites pour une Golf puisque la R32 accélère de 0 à 100 km/h en 6,6 secondes, atteint les 1 000 mètres départ-arrêté en 26,7 secondes et dispose d’une vitesse maximale de 247 km/h.

Bien secondée par une boîte de vitesses mécanique à 6 rapports, les performances de la R32 sont aujourd’hui tout justes correctes par rapports aux petites sportives modernes. Mais la R32 dispose d’un atout de choix : sa sonorité ! Presque au niveau des mythiques 6 cylindres en ligne BMW ou V6 Busso Alfa, elle incite son conducteur à tutoyer la zone rouge dans un hurlement de bonheur… Chose révolue avec les 4 cylindres turbo !

Photo : Volkswagen Golf 4 R32 : il rentre tout juste ce V6 !

Un comportement enfin rigoureux sur la volkswagen golf r32…

…Et il y avait fort à faire pour rendre la Golf beaucoup plus sportive tant la version de base est assez pataude et mal amortie ! Pour résoudre le problème, les ingénieurs de Volkswagen ont équipé la R32 d’amortisseurs Bilstein bien plus fermes et permettant d’abaisser la hauteur de caisse de 10 mm.

Pour faire passer la puissance est utilisé le même système de transmission intégrale non permanente Haldex déjà vu sur l’Audi S3. Agissant comme une traction en tant normal, le Haldex transfère de la puissance aux roues arrière uniquement en cas de patinage des roues avant.

Les jantes de 18 pouces font confiance à de généreux pneumatiques Michelin Pilot Sport de 225 mm de large. Les freins aussi sont redimensionnés à l’avant avec des gros disques ventilés de 334 mm pincés par des étriers à 4 pistons. L’arrière est plus classique avec des disques pleins de 256 mm et des étriers mono piston.

Construite entièrement en acier et désormais équipé d’un V6 et de la transmission intégrale, la Volkswagen Golf 4 R32 n’est pas un modèle de légèreté avec 1 477 kg sur la balance.

C’est pourquoi la R32 n’est pas devenue agile et demeure très sous-vireuse, mais les améliorations ont été efficaces car le comportement est devenu bien plus rigoureux. Il devient ainsi difficile de la prendre en défaut grâce à son niveau assez élevé de grip.

En revanche, son amortissement très ferme la rend vite inconfortable pour ceux dont les lombaires sont trop fragiles. Les jantes sont également assez sensibles aux chocs à cause de la faible hauteur de flanc des pneumatiques.

Phoot : La Volkswagen Golf 4 R32 est collée au sol

Le prix pour acquérir une volkswagen golf 4 r32

La Volkswagen Golf 4 R32 est un oiseau rare puisqu’elle a été produite en série limité à seulement 200 exemplaires entre 2002 et 2003 ! Vendue à l’époque hors options pour 35 640 €, sa cote n’est pour autant pas inaccessible.

Elle se déniche en 12 000 et 15 000 € suivant l’état mais il conviendra de faire attention tant certains modèles ont été modifiés et/ou maltraités.

Toutefois, vu la rareté du modèle, il ne fait aucun doute que la cote de la Volkswagen Golf 4 R32 va monter à l’avenir… Un futur collector !

La sélection du jour