Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Voir notre politique relative aux cookies. Fermer

SUZUKI moto | Club Officiel Atome

Toute l'info des SUZUKI Actus | Tutos | Essais
2

membres

0

tutoriel

0

question

1

article

< Retour à liste des articles
Gsxr, hypersport trentenaire made in suzuki

Article

Gsxr, hypersport trentenaire made in suzuki
par :
Atome Automobile Club

33 ans… Déjà 33 ans que les GSXR existent, que ces quatre lettres sonnent à l’oreille des motards passionnés de sportives et leur donnent des fourmis dans la main droite… 33 années que Suzuki développe une lignée de sportive dont le succès ne s’est jamais démenti ! De la toute première GSXR 400 en 1984 à la monstrueuse GSXR 1300 Hayabusa de 1999, première sportive de série à avoir atteint (et dépassé) les 300 km/h, la saga fait battre le coeur des passionnés jusqu’au rupteur… On fait le tour du mythe, première hypersport de l’histoire qui a su mettre en oeuvre ses innovations technologiques dans une machine de série performante et fiable.

GSXR

Hypersport : au commencement était la gsxr…

Chez les GSXR, tous les éléments s’assemblent autour d’une architecture moteur commune : un 4 cylindres en ligne 4 temps à double arbre à cames en tête et 16 soupapes. La toute première, celle qui lancera cette saga mythique au Japon c’est la GSXR 400 en 1984. Elle aura de nombreuses évolutions, et une belle carrière puisqu’elle reste au catalogue Suzuki jusqu’en 1999.

En 1985, Suzuki propose à ses clients une toute nouvelle GSXR : la 750. Etsuo Yokouchi, directeur de course chez Suzuki et créateur de cette moto, a voulu en faire une sportive de 100 chevaux 20% plus légère que ses rivales. Pour nous, motards français, c’est la première d’une longue série, et la première GSXR qui posera ses roues sur nos routes… 

Pour la petite histoire, c’est la GS 1000 R du SERT (Suzuki Endurance Racing Team), championne du monde d’endurance en 1983, qui sert de base pour son développement. Cette moto lance aussi la mode des réplicas, ces motos de routes au look de motos de course. Suzuki est le premier constructeur moto à avoir franchi un cap en proposant, dans ses concessions, des motos directement issues du circuit, et plus particulièrement des courses d’endurance.
Jusque là, la production de motos aux caractéristiques proches des modèles vus en compétition restaient la chasse gardée de petits préparateurs, qui les diffusaient à peu d’exemplaires.

La gsxr, synonyme d’innovation technologique

Avec pour objectif de construire une moto sportive 20% plus légère que celles qui existaient à l’époque, Etsuo Yokouchi et son équipe ont dû chercher des solutions pour alléger chaque éléments de la machine de série. Premier point, le cadre acier traditionnel est bien trop lourd pour atteindre les 176 kg tous pleins faits promis (soit 44 de moins que la concurrence !)...
Donc les ingénieurs Suzuki se tournent vers un cadre alu. De son côté, Yasunobu Fuji, responsable du développement des moteurs de la firme japonaise, a eu la lourde tâche de développer le moteur de 100 chevaux du missile nippon de série.

Après plusieurs essais, c’est finalement un bloc 4 cylindres à double arbre à cames et 4 soupapes par cylindres qui fut sélectionné. Le principal problème, à ce niveau de la conception, reste donc le refroidissement… Les systèmes de refroidissement à air se montrent trop justes, et le refroidissement liquide ne permet pas de gagner du poids malgré sa performance.

C’est alors qu’un avion, le chasseur P51 de la Seconde Guerre Mondiale, a servi d’inspiration à l'équipe de développement pour développer un système de refroidissement air/huile révolutionnaire ! A la fois léger et efficace, ce système baptisé SACS a équipé les Bandit 650 et 1200 jusqu’en 2006, avant que les normes Euro 3 n’aient raison de son utilisation…

Ainsi, l’usage de l’huile à la fois pour la lubrification et le refroidissement du moteur était une solution astucieuse et tellement simple qu’elle a fait douter les ingénieurs japonais de la GSXR...

Gsxr 400, la première de toutes

GSXR 400, la première de toutes

Gsxr 750, 1ère hypersport de série

GSXR 750, 1ère hypersport de série

Gsxr 1100, la grande sœur

GSXR 1100, la grande sœur

Après la 1100, la gsxr 1000


Gsxr : référence de la catégorie hypersport

La famille GSXR est devenue une référence de la catégorie hypersport, de la 400 (très peu diffusée chez nous) à la célèbre Hayabusa, reine des superlatifs ! Suzuki a largement réussi son pari, et confirme depuis plus de 30 ans que ses GSXR sont entrées dans la légende, connues par tous les motards et passionnés… En 2012, Suzuki fêtait le million de GSXR vendues dans le monde avec un film retraçant l’histoire de la première hypersport de série.

Voir les annonces Atome

Vous aimeriez lire aussi : KAWASAKI H2 SX : LE SPORT TOURING VOIT LA VIE EN VERT !

La sélection du jour