Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Voir notre politique relative aux cookies. Fermer

SKODA | Club Officiel Atome

Toute l'info des SKODA Actus | Tutos | Essais
3

membres

0

tutoriel

0

question

2

articles

< Retour à liste des articles
Essai d’un baroudeur familial, le skoda kodiaq tdi 150

Article

Essai d’un baroudeur familial, le skoda kodiaq tdi 150
par :
Atome Automobile Club

Concurrent direct du Peugeot 5008 dans la catégorie des SUV 7 places, le Skoda Kodiaq TDI offre une alternative intéressante en rapport qualité/prix. Maxime et Hugo ont pu tester ce nouveau SUV pour Atome automobile et vous livrent leurs impressions.

Skoda Kodiaq

Skoda kodiaq, un nouveau dans la famille des grands suv

Nouveau venu dans le secteur des SUV, le constructeur tchèque du groupe Volkswagen a frappé fort en mars 2017 en commercialisant son Skoda Kodiaq. Tirant son nom d’un ours américain, le Kodiaq (qui nomme également une île d’Alaska), le baroudeur fut présenté pour la première fois au Mondial de l’Automobile de Paris 2016.

Avec ce modèle, Skoda entend bien mettre un terme à la puissance des monospaces, dont le monopole au sein des familles est remis en cause depuis l’émergence des SUV. Et pour cause, à l’instar du 5008, ce Kodiaq est proposé en version 7 places, indispensable pour les familles très nombreuses. Avec son look agressif et massif, la bête en impose avec ses 4,70 m de longueur, 1,88 m de largeur et 1,68 m de hauteur. Et si son esthétique est moins originale et futuriste que le grand SUV de Peugeot, elle rassure les habitués de la marque par une plus grande discrétion et une allure robuste. De plus, étant plus large que son concurrent direct, les dimensions paraissent mieux proportionnées.

Disponible en simple traction ou en transmission intégrale, le Skoda Kodiaq offre le choix entre une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ou la fameuse boîte automatique DSG à double-embrayage à 7 rapports.

Représentant environ 80% des ventes, 2 motorisations diesel sont au programme :

le 2.0 TDI 150 ch et 340 Nm de couple
le 2.0 TDI 190 ch et 400 Nm de couple, uniquement en version DSG 4 roues motrices

Devant l’avenir incertain du diesel, Skoda n’en a pas oublié d’inclure des motorisations essence :

le 1.4 TSI 125 ch et 200 Nm de couple
le 1.4 TSI 150 ch et 250 Nm de couple
le 2.0 TSI 180 ch et 320 Nm de couple, uniquement en DSG et 4 roues motrices

Pour cet essai, la concession Skoda Verbaere Auto de Villeneuve d’Ascq nous a confié le Kodiaq dans sa version 2.0 TDI 150 chevaux dotée de la boîte DSG 7, et totalisant 7500 km au compteur.

Skoda kodiaq, intérieur de qualité à l’esprit pratique prononcé

Ce qui frappe en premier lieu, c’est l’impression de qualité perçue lorsqu’on s’installe à bord. La finition est clairement dans les standards du groupe VAG et la planche de bord rassure avec son aspect imposant et ses inserts laqués de belle facture. Le gros atout de notre modèle est son intérieur couleur crème du plus bel effet, avec ses sièges en cuir, même si ce ton clair laisse craindre les salissures. L’instrumentation est parfaitement lisible et l’ergonomie globale est très bonne, le Kodiaq s’affranchissant de fantaisies superflues.

L’atout principal est certainement son habitabilité et sa praticité. L’espace pour les occupants est bon, y compris pour les enfants qui logeront tout à l’arrière. Le coffre possède 270 litres de chargement en configuration 7 places et 620 litres en configuration 5 places. La manipulation des sièges est très aisée puisqu’il suffit de tirer sur la languette pour les rabattre.

Le Skoda Kodiaq multiplie les aspects pratiques, notamment cet astucieux système pneumatique de protection des portes, qui n’agit que lorsque l’on ouvre les portières.

La double boîte à gants offre beaucoup d’espaces et les enfants sont chouchoutés grâce à des petites tablettes et des systèmes de fixations de smartphones sur les appuie-têtes.

Petits détails qui tuent, les parapluies dans les portières (comme sur une Rolls-Royce) ou encore un grattoir à neige intégré dans la trappe à essence ! Du point de vue des équipements, notre modèle est une version « Style » haut de gamme comprenant le siège électrique chauffant conducteur, le GPS, la climatisation bi-zone, la caméra de recul ou encore un crochet d’attelage.

Photos : Skoda Kodiaq : ergonomie et aspects pratiques

Le skoda kodiaq côté moteur

Notre Kodiaq est donc équipé du bloc 2.0 TDI 150 chevaux, moteur qui représente la majorité des ventes du modèle. La première chose qui surprend, c’est le bond en avant sur la sonorité du moteur. Finis les TDI aux claquements dignes d’une bétaillère, ceux-ci sont désormais parfaitement insonorisés. Très discret, ce moteur se révèle suffisamment vigoureux pour une utilisation quotidienne. Si le SUV affiche un poids à vide de 1,6 tonne, il n’autorise pas de performances exceptionnelles, avec un 0 à 100km/h abattu en 9,9 secondes et une vitesse de pointe de 199km/h. Cependant, son couple lui assure des relances très acceptables. Ce 2.0 TDI est bien secondé par la boîte DSG 7. Douce, cette dernière se fait vite oublier tant les passages de rapports sont imperceptibles.

Photo : Skoda Kodiaq : TDI 150 et boîte DSG

Comportement routier du skoda kodiaq

Empruntant la plateforme MQB-A2, largement éprouvée dans le groupe VAG, le Skoda Kodiaq est parfaitement rigoureux. Chaussé en 235/55R18, la sensation de grip rassure le conducteur, qui se sent également en sécurité grâce au freinage, assez mordant. Si le Kodiaq ne peut prétendre à un dynamisme démesuré, faute à un poids assez haut perché, il distille toutefois un plaisir de conduite nettement plus important que les monospaces qu’il concurrence.

L’atout du Skoda Kodiaq ? Son niveau élevé de confort, qui s’appuie sur trois points forts :

L’insonorisation est très bonne, que ce soit sur les bruits de roulements, aérodynamiques ou celle du moteur qui se fait très discret.
La position de conduite est agréable et la visibilité satisfaisante, sauf peut-être à l’arrière, où la caméra de recul prend la relève.
Les suspensions sont équilibrées, évitant le roulis excessif mais permettant un haut pouvoir de filtration de la route.

Le budget de ce skoda kodiaq tdi 150 chevaux, totalisant 7500 km

Proposé neuf à 42.680 €, ce Skoda Kodiaq de démonstration est proposé à 35.990 € avec 7500 km au compteur. Avec son extension de garantie de 24 mois, ce grand SUV offre un rapport qualité/prix intéressant au vu de la richesse de ses équipements. Côté consommation, nous avons consommé 6 litres au 100km lors de notre essai.

L’avis d’atome automobile sur ce skoda kodiaq

Hugo

++ Confort
++ Praticité
++ Cuir
++ Silence
-- Poids

C’est vraiment un modèle très pratique qui conviendra parfaitement aux familles nombreuses.

J’ai été particulièrement séduit par son cuir crème et la multitude de détails pratiques comme les protections de portes pneumatiques ou le grattoir dans la trappe à essence. Je regrette qu’il soit un peu lourd, mais il offre toutefois plus de dynamisme qu’un monospace. Dernier point positif, le gros travail du groupe VAG pour étouffer le claquement caractéristique de son TDI !

Maxime

++ Son rapport qualité/prix
++ L’habitabilité hors norme
++ Son comportement routier
++ Le silence à bord
-- Son gabarit peu adapté au centre-ville…

S’il y avait une familiale dont l’essai me tardait c’est bien celui du Skoda Kodiaq.

Proposé neuf à partir de 25.000 € environ (42.680 € pour notre modèle neuf), il est pour moi la réponse la plus pertinente au 3008 de dernière génération. Si ce dernier mise énormément sur le look et la technologie pour se faire une place sur le marché, les arguments de notre Kodiaq sont tout en efficacité. Le gabarit de ce SUV en impose, le volume utile est monstrueux, l’intérieur en cuir crème est des plus chics tout en gardant la sobriété de ses origines germaniques. A ce sujet, vous pouvez jeter aux oubliettes votre possible idée préconçue sur Skoda, la marque joue visiblement à jeu égal avec sa grande sœur Volkswagen.

Continuons… Que dire quant à la désormais éprouvée boite DSG, efficace ? Que dire de son système de freinage assisté, sécurisant ? Et que dire quant à notre motorisation diesel 150 cv, parfaitement adaptée, les reprises sont franches et généreuses ! Cerise sur le gâteau l’isolation phonique qu’offre le Kodiaq ; notre diesel est des plus discrets, c’est donc la grande et très bonne surprise de notre essai. Concernant son habitabilité on ne pourra guère trouver mieux sur ce segment. Chacun des passagers et membres de la famille y trouvera espace et confort. Pour les longs trajets les chefs de produits Skoda ont pensé à nos petites têtes blondes avec pare-soleils intégrés dans les portières, tablettes modulables sur les dossiers et même des protections de portières se déployant automatiquement à l’ouverture afin que papa garde de bonnes relations avec son assureur.Bref, si vous voulez une familiale typée SUV, ne cherchez plus : le Skoda Kodiaq est l’auto qu’il vous faut.

Le mot du vendeur sur ce skoda kodiaq

Damien Grandcamp, attaché commercial chez Verbaere Auto, concessionnaire Skoda et Seat à Villeneuve d’Ascq, près de Lille, nous donne son avis sur ce Skoda Kodiaq 2.0 TDI.

Damien

++ Rapport qualité/prix
++ Intérieur
++ Elégance
Skoda, c’est la marque intelligente du moment pour son rapport qualité/prix, le Kodiaq n’a pas de concurrence à ce niveau de prix et de prestations.

C’est un véhicule qui est sobre et élégant, et surtout full options avec son beau cuir beige. De plus, la marque a beaucoup évolué et gagne jour après jour des acheteurs satisfaits ; les années 80 sont loin derrière et la qualité allemande n’est plus à démontrer.

Merci à la concession Skoda Verbaere Auto pour le prêt de ce Kodiaq 2.0 TDI. Si cet essai vous a plu et que vous êtes intéressé pour l’achat de ce véhicule, n’hésitez pas à venir tester par vous-même ce baroudeur familial !

Lille Diffusion Auto – Seat Skoda Suzuki – Villeneuve d’Ascq
118 Rue Jules Guesde – 59650 Villeneuve d’Ascq
03.20.04.19.19

Voir les annonces Atome

Vous aimeriez lire aussi : Essai volkswagen california 2.0l tdi 150ch 4motion : pour s’évader

La sélection du jour