Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Voir notre politique relative aux cookies. Fermer

RENAULT | Club Officiel Atome

Toute l'info des RENAULT Actus | Essais | Tutos
2

membres

0

tutoriel

0

question

< Retour à liste des articles
Essai renault clio 4 rs : plus de polyvalence

Article

Essai renault clio 4 rs : plus de polyvalence
par :
Atome Automobile Club

Après une Clio RS 3 résolument sportive, Renault Sport a quelque peu changé son fusil d’épaule pour proposer une nouvelle RS plus adapté à un usage quotidien : Renault Clio 4 RS. Sébastien et Hugo sont allés à la rencontre de cette petite boule de muscle et vous livrent leurs impressions.

Renault Clio 4 RS

Merci renault sport

D’une citadine grand public ne déchaînant pas les passions, Renault Sport nous a toujours fait le plaisir de sortir des versions plus délurées de sa petite Clio. Ainsi, et profitant de son partenariat avec la mythique écurie de Formule 1, Renault sortit en 1993 la Clio Williams dont la teinte bleue et les jantes dorés ont marqué plusieurs générations de passionnés. Les versions 2 phases 1 et 2 de la citadine auront des déclinaisons sportives encore plus folles puisqu’un V6 sera monté dans le coffre de la Clio !

Si ces versions à 6 cylindres feront de la Clio une voiture sur-motorisée à l’équilibre délicat, Renault changera son fusil d’épaule avec la version 3 dénommé RS et un moteur 4 cylindres atmosphérique de 203ch sera greffé à un châssis très performant et extrêmement vigoureux.
Pour cette version 4, toujours appelée RS, Renault Sport continue dans sa philosophie de châssis très efficace mais en y ajoutant plus de confort et de polyvalence.

Nous avons le plaisir d’essayer un modèle prêté par l’agence Autoeasy.fr de Lille. Affichant 30 000km, cet exemplaire est équipé de l’option châssis Cup augmentant la sportivité de la Clio RS.


Renault clio 4 rs : un design plus sage

Alors que les précédentes versions ont eu pour habitude d’opter pour une transformation « course » très voyante, la Clio 4 RS fait davantage dans la discrétion. Les différences avec le modèle de base sont tout de même sensibles avec la présence d’une lame façon proto du Mans sur tout le bouclier avant, un diffuseur à l’arrière incluant la double sortie d’échappement, des jantes noires en 18 pouces, des étriers de freins rouges ou encore un imposant becquet. Tout cela donne une agressivité supplémentaire par rapport au modèle de base. Contrairement à ses devancières à 3 portes, la Clio 4 RS est uniquement disponible en 5 portes. Esthétiquement, l’intégration est toutefois très bonne grâce à des poignées de porte dissimulées façon Alfa Romeo 147.
Avec sa robe blanc nacré, notre modèle garde une certaine discrétion, ce qui est moins le cas de ceux équipé du jaune Sirius.

Photo : Apparence plus sage pour cette Renault Clio 4 RS


Un intérieur un peu terne

La présentation intérieure est quelque peu décevante avec des plastiques durs sur la planche de bord qui tranche avec les plastiques moussés de la génération précédente.
Renault a toutefois tenté d’égayer l’ambiance avec des surpiqures rouges présente un peu partout ainsi qu’un joli pédalier en aluminium.

La position est idéale et le volant en cuir est agréable à utiliser tout comme les palettes situées derrière celui-ci. L’instrumentation est simple d’utilisation et parfaitement lisible.

L’espace à bord est très satisfaisant pour une auto de 4,09m. L’espace à l’avant est important, suffisant à l’arrière pour y loger des adultes et facile d’accès grâce aux 5 portes et le coffre autorise une capacité de chargement de 300 litres.
L’équipement est complet et comprend notamment le bluetooth, le régulateur de vitesse, la climatisation automatique, les rétroviseurs électriques, les commandes vocales ou encore le GPS.

Le système Bass Reflex des enceintes joue un rôle important dans la Clio 4 RS car le son du moteur y est artificiellement amplifié. On notera également la présence du R-Sound effect aussi kitsch que marrant. Le conducteur peut sélectionner quel type de son de moteur il souhaite avoir dans ses enceintes comme notamment un son de voiture de course, de moto de course ou encore… De vaisseau spatial ! Plus amusant qu’autre chose, le dispositif a malheureusement un temps de latence par rapport à l’accélération réelle de la voiture et on a tendance à s’en lasser très vite.


La renault clio 4 rs cède a la mode du turbo

Alors que ses ainées ont toujours utilisé l’aspiration naturelle, la Clio 4 RS est contrainte de s’adjoindre les services d’un turbocompresseur afin de respecter au mieux les nouvelles normes antipollution.
Sous le capot se cache donc le 4 cylindres 1618cm³ bien connu puisqu’utilisé sur d’autres modèles de la marque, tel que la Renault Megane GT.

Avec son injection directe et ses 16 soupapes, il développe ici 200 ch à 6000trs/min et un couple de 245 Nm de 1750 à 5600trs/min, le tout avec un régime maximum de 6500trs/min.
Jusqu’alors uniquement disponible en boîte mécanique, cette version sportive de la Clio impose cette fois l’usage d’une boîte automatique à double embrayage venant de chez Getrag. La boîte de vitesse allemande dispose de 6 rapports pour des passages annoncés à seulement 150ms en mode Race.

A l’usage, ce moteur turbo résous les critiques formulées à l’encontre de l’ancien 2.0 atmosphérique puisqu’il se révèle assez coupleux. Le turbo s’enclenche vers 2000trs/min et la poussée est vigoureuse mais linéaire jusqu’à la zone rouge. Il n’a toutefois pas le caractère et la capacité à monter dans les tours de l’ancien moteur et l’on sent un certain essoufflement passé 5000trs/min, ce qui est plutôt logique pour un bloc turbocompressé.
Ce 1.6 est parfaitement secondé par la boîte de vitesse dont l’étagement est assez court, ce qui est une bonne surprise eu égard à l’acharnement de nombreuses marques de proposer des boîtes longues comme un jour sans pain pour baisser (théoriquement) la consommation.
Si elle se révèle assez douce et doté d’une bonne gestion en mode automatique, ce sont les modes les plus sportifs qui étonnent et les passages de rapports se font de manière quasi-instantanée. Bonne nouvelle lorsque l’on utilise les palettes, la boîte de vitesse laisse la gestion à son conducteur sans rétrograder intempestivement en cas d’accélération.

La sonorité est plutôt sympathique, bien que quelque peu artificielle. En mode Sport, un petit crépitement apparaît à chaque passage de vitesse et donne une ambiance « course ».
Les performances ne sont pas en reste puisque la Clio 4 RS expédie le 0 à 100km/h en 6,7 secondes et autorise une vitesse maximale de 230km/h.

Photo : 200ch et plein de couple sous le capot de cette Renault Clio 4 RS


Un châssis toujours au niveau pour la clio 4 rs

Malgré l’augmentation des dimensions ainsi qu’une carrosserie à 5 portes, la Clio 4 RS a fait des efforts pour améliorer ce qu’on reprochait à l’ancien modèle : le poids.
Avec 1204kgs sur la balance, ce sont ainsi 36kgs qui ont été économisés et qui profitent à l’agilité.
Bien campé sur ses pneus de 205mm de large, le châssis de la Clio 4 RS est toujours une référence en la matière avec un train avant mordant et digérant bien le couple du moteur turbo. Doté d’un très bon grip latéral, elle autorise des passages de vitesse en virage élevés malgré l’absence des 4 roues directionnelles. Le train arrière suit bien et s’avère même un poil plus joueur que celui de sa devancière.
Notre modèle est équipé de l’option châssis Cup qui voit ses suspensions raffermies de 15% et abaissées de 3mm. Ainsi, les prises de roulis sont faibles et le confort se fait plus ferme. Mais même avec le châssis Cup, la Clio 4 RS reste un peu plus avenante avec les lombaires que celle de la génération précédente.
Le freinage est confié à des disques ventilés de 320mm à l’avant et des disques pleins de 260mm à l’arrière. Ceux-ci autorisent des décélérations puissantes et constantes et n’appellent à aucune critique.


Le prix pour cette clio 4 rs d’occasion

Affiché plus de 26 000€ en prix neuf, ce modèle de juillet 2016 et de 30 000km est vendu 17 490€ par l’agence Autoeasy.fr de Lille.
La fiabilité est réputée comme étant bonne et les coûts d’entretien sont raisonnables, notamment grâce à l’utilisation d’une chaîne de distribution.
Renault annonce une consommation moyenne de 6,3 litres aux 100km mais l’on se retrouve facilement au dessus des 10 litres en conduite plus sportive, ce qui est souvent tentant avec ce genre de véhicule !


L’avis d’atome automobile sur cette petite sportive « made in france »

Sébastien

++ Comportement dynamique
++ Les portes arrière pour la famille
++ Sonorité sympa
++ Jantes noires
-- Manque un peu de charme

Voiture branchée pour trentenaire pressé, la clio RS estampillée Renault Sport ne manque pas d’atout. Son comportement exemplaire séduit le plus grand nombre, c’est la valeur sûre du moment. Difficile de trouver à redire tant elle est aboutie, peut-être un peu trop pour certain. Il vrai qu’il est loin le temps ou les comparaisons fumeuses des performances et comportements routier entre la « Williams» la « 16s » et la « 205 GTI » ou la « HF intégrale » ou « G60 », animaient les soirées entre potes! La RS a certainement un peu de tout ça dans son ADN, elle tient le pavé, freine, accélère de façon très « programmé ». Lui manquerait-elle LE petit défaut charmant ?

Hugo

++ Châssis
++ Boîte de vitesse
++ Rapport prix/plaisir
-- Présentation intérieur

J’ai été séduit par cette Renault Clio 4 RS avant tout par la qualité de son châssis, agile, mordant et disposant d’un très bon grip latéral. Le moteur est performant et coupleux et surtout secondé par une boîte de vitesse dont la rapidité m’a vraiment surpris. Si les purs et durs préféreront le côté plus extrême de l’ancienne version, celle-ci est davantage adaptée à un usage quotidien grâce à des suspensions un peu plus souple et un moteur moins pointu. Le point faible de la Clio 4 RS se situe surtout à l’intérieur, où la présentation et la finition sont un peu décevantes.


Le mot des vendeurs sur cette renault clio 4 rs

Justin Jombart et Robin Barberis, gérants de l’agence Autoeasy.fr de Lille, nous donnent leurs impressions sur cette Renault Clio 4 RS équipé du châssis Cup.

Justin et Robin

++ Polyvalence
++ Equipements électroniques
++ Qualité du châssis

Avec cette nouvelle génération de Clio RS, Renault a clairement fait le choix d’une plus grande polyvalence pour une utilisation quotidienne grâce notamment à la carrosserie à 5 portes, un plus grand confort et une multitude de gadgets électronique comme le Bluetooth ou la prise USB. Ainsi, la Clio 4 RS plaît à une clientèle voulant disposer d’une voiture « à la page » sur le plan de l’électronique embarquée. Mais une Renault Sport, ça se conduit avant tout et le châssis de cette Clio 4 RS est vraiment très efficace. Le moteur pousse comme il faut et la boîte de vitesse à double-embrayage permet de bien s’amuser grâce aux palettes et des passages de rapports très rapides.

Chez Atome automobile, nous n’avons pas été déçus par cette petite bombinette made in France ! Même plus civilisé, la Clio 4 RS reste très efficace pour se faire plaisir. Si cet essai vous a plu et que vous êtes intéressé par l’achat de cette Renault Clio 4 RS, n’hésitez pas à contacter Justin et Robin de l’agence Autoeasy.fr de Lille pour découvrir ce modèle !

Agence AutoEasy Lille

287 route d’Arras – 59155 Fâches-Thumesnil

Tél. : 03.59.89.31.63 / Portable : 06.19.56.37.33

http://www.autoeasy.fr/lille

La sélection du jour