Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Voir notre politique relative aux cookies. Fermer

PORSCHE | Club Officiel Atome

Toute l'info des Porsche Actus | Tutos | Essais
7

membres

1

tutoriel

0

question

< Retour à liste des articles
Porsche 993 turbo : double ration

Article

Porsche 993 turbo : double ration
par :
Atome Automobile Club

Performante, polyvalente et très aboutie, la Porsche 993 Turbo impressionne autant par son look que par ses caractéristiques techniques. Adorée des fans de la marque de Stuttgart, ce n’est pas un hasard si sa cote s’est envolée !

Porsche 993 Turbo

Porsche 993 turbo : encore plus

Lors de notre dernier article concernant la Porsche 993, nous n’avons pas souhaité inclure la version Turbo. En effet, cette dernière mérite qu’on lui consacre un article. Alors que les versions standards et siglées S ont une cote d’amour très élevé chez les Porschistes, la version turbocompressée n’est pas en reste et a incontestablement fait rêver plus d’un fan de la marque.

D’autant que ce modèle Turbo fut le premier accessible et vraiment abouti, les modèles précédents étants réservés à des conducteurs avertis, voire des pilotes. En cause, la violence d’un unique turbo déferlant sa rage sur les seuls roues arrière. Comme si l’architecte en porte-à-faux n’était pas suffisamment complexe à appréhender ! Avec la 993 Turbo, Porsche optera pour davantage de polyvalence.


Un design plébiscité sur cette porsche 993 turbo

Extérieurement, il est relativement aisé pour un amateur averti de distinguer une version standard d’une Turbo. Tout d’abord, le bouclier avant est plus agressif et permet un meilleur refroidissement des organes mécaniques.

Les jantes en 18 pouces sont spécifiques et leur succès esthétique fut tel que Porsche les utilisa également pour la 911 type 996. Les ailes arrière sont élargies et offrent le bonheur de contempler une sacrée chute de reins !

Mais si les versions S reprendront ces caractéristiques, ce qui distingue une Turbo, c’est son gros spoiler à l’arrière. Sa fonction est avant tout d’offrir de l’espace pour y loger les échangeurs mais il permet aussi d’obtenir un peu d’appui aérodynamique. Si cet artifice n’est pas très gracieux ni forcément très harmonieux, ça lui va plutôt bien. Cela donne à la Turbo un look « bad boy » et à aucun moment on ne se dit qu’elle serait plus belle sans.

Sur les rarissimes versions Turbo S seront ajouté une lame à l’avant, des écopes pour les freins, des entrées d’air au niveau des ailes arrière, 4 sorties d’échappement ainsi qu’un aileron additionnel sur le spoiler, ce qui accentue l’agressivité de la Turbo.

Photos : Le fessier d’une Porsche 993 Turbo et la très rare Turbo S


Le dernier flat 6 à air

Sous le gros spoiler se niche le dernier moteur à air de chez Porsche puisqu’il s’agit du flat 6 de 3600cm3 à 12 soupapes et injection multipoints dérivé de celui de la 964.

La révolution est l’adoption de deux turbos KKK soufflant à 0.8 bar permettant à la 993 Turbo un comportement nettement plus docile. En effet, deux petits turbos ne nécessitent pas une grosse pression de suralimentation pour offrir beaucoup de puissance ce qui permet de diminuer le temps de réponse, gros point faible des moteurs à simple turbo (surtout ceux d’avant les années 90 !).

N’optant pas encore pour le refroidissement par eau, Porsche a optimisé au maximum l’évacuation de la chaleur de son flat 6. Ainsi, le ventilateur est en magnésium, les ailettes se multiplient sur les cylindres et les culasses, les conduits d’échappement sont composés de céramique et les soupapes sont refroidies au sodium.

Pour diminuer les frottements, les chemises des cylindres sont traitées au nickasil et l’ensemble vilebrequin/bielles et pistons sont renforcés pour supporter l’accroissement de la puissance.

Et justement, il y en a dans cette 993 Turbo puisque le flat 6 développe 408ch à 5750tr/min (maxi à 6800tr/min) et un couple maximum de 540Nm à 4500tr/min. Les performances étaient remarquables pour l’époque avec un 0 à 100km/h expédié en 4.5 secondes, un 1000m départ-arrêté en 23 secondes et une vitesse de pointe de 290km/h.

Porsche va également proposer une version X50 de son moteur développant 430ch et un couple identique. Enfin, la version Turbo S verra le flat 6 poussé à 450ch à 6000tr/min et un couple de 590Nm.


Dans les entrailles de la porsche 993 turbo

Là encore, c’est la révolution par rapport aux anciennes Turbo. Alors qu’elles se contentaient jusqu’alors de transmettre la puissance sur les seules roues arrière, cette 993 va adopter la transmission intégrale. Issue de la 964, elle est allégée et propose une répartition du couple de 20% sur l’avant et 80% sur l’arrière, variable suivant les conditions d’adhérence.

Si cela profite à la motricité et à la facilité de prise en main, ce n’est pas au bénéfice du poids car la Porsche 993 Turbo affiche 1500kgs sur la balance.

Toutefois, le surplus de 50kgs lié à la transmission intégrale est plutôt favorable à la répartition des masses car, présente sur l’avant, elle permet de contrer quelque peu le déséquilibre lié au moteur en porte-à-faux arrière. Ainsi, la Turbo est très homogène et accessible à conduire, tout en étant confortable et polyvalente.

Les trains roulants sont généreusement dimensionnés et la liaison au sol est confié à des pneus de 225mm à l’avant et 285mm à l’arrière. Le système de freinage opte pour 4 disques ventilés et percés de 322mm avec des étriers à 4 pistons qui sont puissants et endurants, comme de tradition pour la marque de Stuttgart.


La cote d’une porsche 993 turbo

Produite de 1995 à 1998, c’est un total de 6323 exemplaires qui sortiront des chaînes de fabrication dont 5978 exemplaires des versions 408ch et 430ch et seulement 345 Turbo S.

Proposée en neuf à environ 800 000 francs pour la Turbo et environ 1 million de francs pour la Turbo S, la cote de ce modèle a toujours été soutenue. Ainsi, son plancher fut atteint au début des années 2000 où les modèles s’échangeaient contre 70 000€. Entre-temps, l’attrait pour ce modèle (et l’ensemble des Porsche à refroidissement par air) n’a fait que croître et il est désormais difficile d’en dénicher une pour moins de 200 000€, malgré des kilométrages parfois très élevés !

Et c’est encore pire pour les versions Turbo S puisqu’il faut désormais compter au moins 400 000 à 500 000€ pour s’en offrir une !

Il faut dire qu’avec cette 993 Turbo, Porsche a produit un modèle très abouti et très fiable puisque de nombreux exemplaires affichent plus de 200 000km.

La sélection du jour