Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Voir notre politique relative aux cookies. Fermer

PEUGEOT | Club Officiel Atome

Toute l'info des PEUGEOT Actus | Tutos | Essais
4

membres

0

tutoriel

0

question

7

articles

< Retour à liste des articles
Peugeot 406 coupé : signé pininfarina

Article

Peugeot 406 coupé : signé pininfarina
par :
Atome Automobile Club

Comment rendre une déclinaison coupé excitante alors que la berline ne l’est pas ? La réponse est simple : confiez-là à Pininfarina ! Belle, élégante et polyvalente, la Peugeot 406 coupé aura marqué son époque et le cœur des amateurs. Des coupés comme on n'en fait plus !

Peugeot 406 coupé

De la 403 à la 205 cti

L’histoire entre Peugeot et Pininfarina n’est pas récente puisque le constructeur sochalien confia en 1951 sa berline 403 aux mains du maître italien. Mais ce que l’on a surtout retenu, c’est la collaboration donnant la superbe 504, aussi belle dans sa version coupé que cabriolet. Pininfarina avait également produit les coupé 304 et cabriolet 205 CTI. En revanche, depuis 1983, plus de trace d’un quelconque coupé chez Peugeot !

Le mal fut réparé en octobre 1996 avec la présentation au mondial de Paris de la Peugeot 406 coupé. Ayant reçu un accueil très enthousiaste de la part du public, Peugeot la commercialisa à partir de mai 1997.

La peugeot 406 coupé : made by pininfarina

L’intérêt principal de cette Peugeot 406 coupé réside dans son design. Conçue et fabriqué par Pininfarina, cette version coupé ne partage aucun élément de carrosserie avec la berline 406. D’un empattement identique, elle est même légèrement plus longue que la berline !

La collaboration entre la France et l’Italie donnera une ligne très latine, sobre et élégante. C’est indéniablement une réussite esthétique, avec un dessin parfaitement équilibré entre l’avant et l’arrière.

Cette ligne fluide est conçue pour fendre l’air et permet à la 406 coupé de se targuer d’un Cx de seulement 0,32. Seule étrangeté, les rétroviseurs ne sont pas peints de la couleur de la carrosserie afin de donner l’impression d’en être dénuée lorsqu’on la regarde de profil. La Peugeot 406 coupé recevra d’ailleurs de nombreuses distinctions, notamment celui du plus beau coupé du monde en 1997 et de la plus belle voiture de l’année en 1998. Chez Peugeot, coupé ne rime pas avec sacrifice et la praticité ne sera pas oubliée pour les familles avec 4 vraies places, un coffre assez spacieux et une banquette arrière rabattable.

Malheureusement, à l’intérieur, de nombreux éléments sont repris à la berline 406 comme la planche de bord. La 406 coupé devant être abordable financièrement, Peugeot ne pouvait pas se permettre de développer un intérieur spécifique.

Suivant les finitions, la sellerie est en cuir ou en tissu, est dessinée par Pininfarina et fabriqué chez Recaro, référence dans le domaine. L’assise est d’ailleurs particulièrement confortable. De série, la dotation est assez complète, même sur la finition de base, avec entre-autres la climatisation automatique, le régulateur de vitesse, la radio cd, l’ordinateur de bord et 4 airbags de sécurité.

Les différentes motorisations de la peugeot 406 coupé

Si les coupés représentent des volumes de vente assez faibles, Peugeot souhaitait avoir un certain succès dans les ventes et choisit donc de proposer plusieurs types de motorisations. La Peugeot 406 coupé est déclinée en 4 moteurs essences :
  • Un 4 cylindres de 1 998 cm3 développant 135 ch à 5 500 tr/min et un couple de 180 Nm à 4 200 tr/min. Elle abat ainsi le 0 à 100 km/h en 10,4 secondes et atteint 203 km/h en vitesse maximales. Il sera proposé jusqu’en 1999.
  • Un 4 cylindres de 1 997 cm3 développant 137 ch à 6 000 tr/min et 186 Nm de couple à 4 600 tr/min. Il permet à la 406 coupé d’effectuer le 0 à 100 km/h en 10,4 secondes également mais d’atteindre 208 km/h. Il remplacera le précédent 2 litres à partir de 1999.
  • En 2002 sera proposé un 4 cylindres plus gros et plus puissant. Avec 2 230 cm3, il développe 160 ch à 5 650 tr/min et un couple de 217 Nm à 3 900 tr/min. Les performances sont à la hausse avec un 0 à 100 km/h en 9,7 secondes et une vitesse maximale de 218 km/h.
  • La plus belle pièce sera un V6 de 2 946 cm3 qui offre les meilleures performances à la Peugeot 406 coupé. Il fait d’abord 194 ch à 5 500 tr/min et 267 Nm à 4 000 tr/min pour abattre le 0 à 100 km/h en 7,9 secondes et atteindre 235 km/h. Ce V6 évoluera en 1999 pour développer 210 ch à 6 000 tr/min et 285 Nm à 3 750 tr/min et ainsi effectuer le 0 à 100 km/h en 7,8 secondes pour une vitesse de pointe de 238 km/h.
A partir de 2001, la 406 coupé fut même décliné en version diesel, ce qui déplu aux puristes, mais permis de relancer les ventes :
  • Il s’agit d’un 4 cylindres turbo-diesel HDI de 2 179 cm3. Avec ses 136 ch à 4 000 tr/min et son couple de 314 Nm à 2 000 tr/min, les accélérations sont un peu décevantes puisqu’elle réclame 10,9 secondes pour atteindre 100 km/h. En revanche, la vitesse maximale est intéressante avec 218 km/h.
Deux types de boîtes de vitesses sont proposées avec une classique manuelle à 5 rapports sur tous les modèles ainsi qu’une boîte automatique à convertisseur à 4 rapports (sauf sur 2.2 litres essence et 2.2 HDI) qui diminue les performances.

Peugeot 406 coupé : un comportement rigoureux mais confortable

Le châssis de la 406 coupé sera dérivé directement de la berline. La plate-forme est même identique car l’empattement est le même, seule l’assiette de la voiture est abaissée pour diminuer le centre de gravité.

Réalisé intégralement en acier, son poids est assez variable selon les motorisations avec 1 340 kg pour les 4 cylindres essence et jusqu’à 1 485 kg pour le V6, ce qui n’est pas sans incidence sur le comportement.

Sur les 2.0 litres, les jantes sont de série en 15 pouces avec des pneumatiques de 205 mm de large alors que les autres versions ont droit d’office aux jantes 16 pouces avec des pneus de 215 mm de large.

Avec son freinage signé Brembo, la Peugeot 406 coupé offre une bonne tenue de route avec un comportement sain et précis grâce à ses suspensions multi-bras. Sur les V6, le poids supérieur sur le train avant engendre davantage de sous-virage sans que cela ne soit préjudiciable au bon comportement global. Mais la bonne nouvelle est que le confort de suspension reste malgré tout de très bon niveau et confirme la polyvalence de ce beau coupé.

Le prix pour acquérir une peugeot 406 coupé

La 406 coupé sera indéniablement un succès commercial puisque 107 631 exemplaires seront vendus durant sa carrière entre 1997 et 2004. La cote est très variable suivant le modèle et l’état. Il faut compter entre 2 500 et 5 000 € pour un 4 cylindres essence ou diesel. Les V6 sont évidemment les plus cotés et s’échangent entre 4 500 et 8 000 €.

C’est cette dernière version qui devrait prendre de la valeur à l’avenir grâce à ses performances, l’onctuosité de son moteur ainsi que sa plus grande rareté.

Mais si la Peugeot 406 coupé fut un succès, on ne peut que regretter que celle qui lui a succédé, la 407 coupé, ne fut pas confié à Pininfarina. Dessinée en interne, elle fut nettement moins réussie et les amateurs ne s’y trompèrent pas en la boudant !

Voir les annonces Atome

Vous aimeriez lire aussi : Peugeot 205 Turbo 16 : Groupe B homologuée

La sélection du jour