Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Voir notre politique relative aux cookies. Fermer

Législation et Sécurité routière | Club officiel Atome

Tout sur la réglementation et la sécurité Legislation | Securite | Contraventions
5

membres

0

tutoriel

0

question

17

articles

< Retour à liste des articles
Passer son permis : financer son permis b grâce au cpf

Article

Passer son permis : financer son permis b grâce au cpf
par :
Atome Automobile Club

Depuis le 15 mars 2017, il est devenu possible de passer son permis B grâce au Compte Personnel de Formation (CPF). Nous revenons donc sur cette nouvelle et intéressante application du CPF pour savoir qui peut bénéficier du financement du permis B par son CPF, et les conditions requises pour vous permettre de choisir votre auto-école.

passer son permis cpf

Qui peut passer son permis avec le cpf ?

En premier lieu, pour passer son permis grâce au Compte Personnel de Formation, il faut avoir cumulé des droits à la formation professionnelle. Le CPF s’adresse à toute personne âgée de 16 ans ou plus, ou dès 15 ans pour les jeunes en apprentissage. En fonction de votre statut, il est alimenté d’un certain nombre d’heures chaque année : vous pouvez en savoir plus ici.

Concrètement, le bénéficiaire doit être salarié ou demandeur d’emploi. S’il est salarié, son responsable devra valider sa demande de formation, comme pour toute autre formation du CPF. Les personnes accompagnées dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelles, ainsi que les personnes handicapées en ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) sont aussi éligibles au dispositif. Le gouvernement a d’ores et déjà annoncé l’extension du dispositif aux fonctionnaires courant 2017, puis aux travailleurs indépendants à partir du 1er janvier 2018.

Ensuite, le futur conducteur doit vérifier s’il peut passer son permis dans le cadre du CPF : cette formation doit s’inscrire dans la sécurisation de son parcours professionnel, ou participer à un projet pro. Et bien sûr, le bénéficiaire ne doit pas faire l’objet d’une suspension de son permis de conduire ou de son annulation.

Passer son permis dans une auto-école agréée

L’éligibilité du permis B au CPF vaut aussi bien pour la préparation à l’examen du code de la route (Epreuve Théorique Générale ou ETG) que pour l’épreuve pratique, la circulation. Pour passer son permis, le futur automobiliste devra choisir une auto-école :

agréée,
ayant procédé à la déclaration d’activité obligatoire pour les organismes de formation,
respectant les critères de qualité des actions de formation,
inscrite par les organismes financeurs dans leur catalogue de référence.

Aujourd’hui, environ 2.000 auto-écoles sur les 13.500 du territoire français sont agréées, mais ce nombre devrait vite augmenter. Pour savoir si une école de conduite est centre de formation agréé, rien de plus simple : soit on le lui demande directement, soit on se renseigne auprès de son OPCA (pour les salariés) ou de Pôle Emploi (pour les demandeurs d’emploi).
Ensuite, tout se passe “normalement” : le futur automobiliste se prépare au code, puis passe l’examen, avant de prendre des leçons de conduite pour passer l’épreuve en circulation. Le coût moyen du permis B est de 1.500 €, et ce dispositif permet de le prendre en charge partiellement ou intégralement en fonction des droits à la formation du bénéficiaire.

Conclusion

Passer son permis devient plus simple en 2017 grâce à ce nouveau mode de financement qui permettra à de nombreux futurs conducteurs de prendre le volant. Pour l’instant, seul le permis B est éligible. En dehors des permis C et E, toutes les autres catégories de permis de conduire sont exclues. Le futur motard devra donc financer son permis moto par ses propres moyens… Tout comme l’automobiliste qui veut passer la formation 125.

Vous aimeriez lire aussi : Importer sa voiture d’un autre pays de l’ue, le jeu en vaut-il la chandelle ?​​​​​​​

La sélection du jour