Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Voir notre politique relative aux cookies. Fermer

FIAT | Club Officiel Atome

Toute l'activité des FIAT Actus | Tutos | Essais
3

membres

0

tutoriel

0

question

2

articles

< Retour à liste des articles
Fiat 500 lounge : à bord du « pot de yaourt »

Article

Fiat 500 lounge : à bord du « pot de yaourt »
par :
Atome Automobile Club

Fiat ne s’est pas trompé pour cette génération de la 500. Reprenant l’héritage de son fameux « pot de yaourt », celle-ci est un succès commercial indéniable. Hugo et Sébastien ont eu le plaisir d’arpenter la ville pour Atome automobile pour vérifier si la nouvelle Fiat 500 Lounge mérite son surnom !

Fiat 500

La fiat 500 actuelle se présente en digne héritière de la fiat 500 deuxième génération

L’histoire de la Fiat 500 commence dès 1936 avec une première génération surnommé « Topolino ». L’objectif est clair : proposer un petit véhicule populaire à bas prix afin d’être accessible au plus grand nombre. Si le succès sera au rendez-vous avec plus de 500.000 exemplaires vendus pour la seule Italie jusqu’en 1955, la Fiat 500 la plus connue sera sans conteste celle de 2ème génération qui sera vendue à plus de 4 millions d’exemplaires à travers le monde de 1957 à 1975. La recette est toujours la même : une voiture de petit gabarit, un petit moteur et un coût faible. Avec sa bouille très craquante, celle qui sera affectueusement surnommé le « pot de yaourt », aura marqué des générations de possesseurs de Fiat 500.

Il fallu pourtant attendre 3 décennies avant que Fiat ne se décide à produire à nouveau son best-seller. Nous excluons la Cinquecento produite de 1991 à 1998 car elle n’a jamais eu le droit à la dénomination « chiffrée » de la 500 et son charme est plus...carré !

Pour succéder à un tel succès, Fiat n’avait pas le droit a l’erreur. En optant pour des lignes néo-rétro, d’abord par l’intermédiaire du concept Trepiùno en 2004, elle confirme la renaissance du légendaire « pot de yaourt » en adoptant un gabarit contenu et des lignes arrondies dès 2007, très proche du concept car. Le résultat fait fureur avec un design très féminin et tout en rondeur. Très mignonne, la filiation avec la Fiat 500 de 2ème génération (1957-1975) est évidente, sans pour autant être caricaturale.

Photo : Avant la Fiat 500, le concept Fiat Trepiùno en 2004

Petite, elle se gare partout

Avec seulement 3,55 m de long et 1,62 m de large, la Fiat 500 n’a pris qu’un embonpoint mesuré, là où certaines concurrentes ont abusé des stéroïdes ! En 2015, Fiat opte pour un restylage très léger qui ne s’attarde que sur le bouclier, la calandre et les feux dont le centre est désormais couleur carrosserie.

Hugo et Sébastien ont eu le plaisir d’essayer l’une de ces Fiat 500 restylées, proposée par le garage Belloy Automobiles de Witry-les-Reims, dans sa motorisation la plus répandue. Le petit quatre cylindres essence de 1242 cm³ se loge sous la carrosserie au ton gris taupe agrémentée du pack chrome et de superbes jantes en 16 pouces…

Aucun doute, elle fait fureur dans les centres-villes !

Fiat 500 lounge : simplicité et charme à l’intérieur

L’intérieur de la Fiat 500 Lounge est très épuré et offre de belles lignes tout en rondeur. La sellerie bi-ton et l’habitacle marient le gris foncé et le beige tout en cohérence avec l’esprit néo-rétro de cette petite citadine.

La finition nous paraît tout à fait correcte pour une voiture de ce segment. Si les matériaux du tableau de bord sont de bonne facture, ceux des portières semblent être un cran en dessous en termes de qualité.

Sur la console centrale, le nombre réduit de boutons permet une bonne ergonomie d’ensemble et nous avons rapidement pris en main les différentes fonctionnalités à bord. Cette Fiat 500 Lounge possède un bon niveau d’équipement avec la climatisation automatique, le limiteur-régulateur de vitesse et le toit en verre panoramique.

La position de conduite assez haute nous rassure : nous sommes bien dans une auto adaptée à la ville… Et bonne nouvelle, l’espace à l’avant est très bon au vu du gabarit de l’auto, et nous nous y logeons facilement sans avoir l’impression d’être oppressés. En revanche, les places arrière et le coffre sont plus restreints, ce qui est logique avec seulement 3,55 m de longueur.

Photos : Fiat 500 Lounge, sellerie bi-ton élégante // Malgré son gabarit contenu, la Fiat 500 Lounge offre de l'espace à l'avant

En route en fiat 500 lounge

Avec son moteur quatre cylindres de 1242 cm³ atmosphérique, notre Fiat 500 Lounge dispose de 69 chevaux pour mouvoir ses 865 kg de petite italienne. Souple, très silencieux et disposant d’une boite de vitesse bien étagée, ce dernier est un régal en ville où son confort d’utilisation fait merveille. Bien évidemment, équipée de ce moteur, la Cinquecento est un peu juste sur autoroute… mais ce n’est pas sa vocation première.

Le comportement est sain, facile et sécurisant. Parfaitement adaptée à son environnement, la ville, elle est très maniable et se faufile partout.

Idem pour les créneaux qui sont facilités grâce à l’excellente visibilité, le rayon de braquage assez court et un astucieux bouton de stationnement « city » permettant de démultiplier la direction pour les manœuvres.

D’ailleurs, n’oublions pas de parler de cette direction à assistance variable, véritable atout pour une citadine destinée à réaliser de nombreuses manœuvres : souple à basse vitesse, la direction devient plus dure et directe lorsque l’allure augmente.

Equipée de superbes jantes en 16 pouces « spider » et de suspensions assez raides, la Fiat 500 Lounge limite la prise de roulis au prix d’une relative sècheresse sur les routes dégradées ou pavées.

Elle est également sécurisante grâce au grip de son châssis et à son bon freinage. Vous l’aurez compris, le terrain de jeu de ce pot de yaourt nouvelle génération est clairement la ville que vous pourrez arpenter sans peur et avec style !

Photo : Fiat 500 Lounge : jante spider 16 pouces

Le budget de cette fiat 500 lounge

Une fois n’est pas coutume chez Atome automobile, nous avons choisi d’essayer une voiture neuve à l’occasion d’un déstockage. Affichée avec toutes ses options à un tarif de 18.000 €, le garage Belloy Automobiles vous propose ce modèle pour 11.995 €. Voiture à vocation économe, son coût d’utilisation est réduit grâce notamment à une consommation contenue à 4,9 l aux 100km en conditions mixtes (selon les normes NEDC). La distribution est à faire tous les 6 ans ou 120.000 km et la main d’œuvre est réduite grâce à un accès aisé au moteur. Enfin, grâce à son faible poids et à sa puissance contenue, les différents consommables (pneus, plaquettes de frein, etc.) présentent une belle longévité, atout indéniable pour limiter le coût au kilomètre !

Alors atome automobile, cette fiat 500 lounge mérite-t-elle l’appellation « pot de yaourt » ?

Sébastien

++ Sa bouille unique
++ L’image originelle conservée
++ Intérieur fun
++ Ses 3.55 m de long
--  C’est pas une Abarth
Petit kart ludique, j’ai aimé son agilité dans les petites rues rémoises. Facilité assurée, nous avons tenté de  nous garer dans un petit trou de souris et sans surprise le « pot de yaourt » s’est faufilé entre plots, bus et hauts trottoirs avec une certaine dextérité. Avec son intérieur lumineux, correctement fini et équipé, je pense que si je devais vivre en hyper centre et avoir besoin d’un véhicule pour me déplacer en ville, je craquerai aisément pour une version identique à l’intérieur, mais plutôt avec une carrosserie couleur crème.

Hugo

++ Design néo-rétro
++ Charme très féminin
++ Souplesse du moteur
++ Facilité de conduite
 --  Manque de polyvalence
Cette Fiat 500 Lounge est la voiture parfaite pour une utilisation en ville ! Fiat a clairement misé sur une clientèle citadine, et plutôt féminine, avec une auto petite, très mignonne et bourrée de charme… Et ça fonctionne ! Elle est une des rares dans ce segment et cette catégorie de prix à proposer une telle bouille, dont le design néo-rétro est très réussi, et qui ne vieillit pas malgré ses 10 ans d’existence. Bien évidemment, son manque de puissance et d’espace en font une voiture un peu juste pour une utilisation routière, mais ce n’est pas sa vocation.

Le mot du vendeur sur la fiat 500 lounge

Gaël, gérant du garage Belloy Automobiles, nous donne son avis sur cette sympathique citadine tout juste sortie d’usine et n’affichant que 110 km.

Gaël

++ Intemporelle
++ Chic et pratique pour la ville
++ Rapport qualité/prix
La Fiat 500, c’est une voiture intemporelle et cette génération a su conserver l’âme de la mythique  des Cinquecento populaires qui l’ont précédé grâce à son esthétique toute en rondeur et sa petite taille. Elle a su rester populaire, aussi, avec un coût d’achat et d’utilisation très raisonnable. Enfin, c’est une voiture au look féminin qui a misé sur sa praticité en ville.

Un grand merci au garage Belloy Automobiles pour le prêt de cette belle Fiat 500 Lounge. Après l'essai de la Renault Zoé Z.E.40 ou de l'Audi A1, nous découvrons aujourd'hui une autre conception de la voiture citadine... Chez Atome automobile, on a ainsi pu découvrir les charmes de cette petite Italienne qui fait des ravages en ville ! Et notre verdict est unanime : Fiat a su faire renaître l'esprit de son légendaire « pot de yaourt »… Si vous êtes intéressé par ce véhicule, n’hésitez pas à contacter Gaël afin de pouvoir l’essayer, et de vous laisser convaincre par cette charmante petite auto !

Belloy Automobiles
18 boulevard Chemin de Fer – 51420 Witry les Reims
03.26.50.20.92
Site internet de Belloy Automobiles

Voir les annonces Atome

La sélection du jour