Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Voir notre politique relative aux cookies. Fermer

BMW | Club officiel Atome

Toute l'info des BMW Actus | tutos | essais
27

membres

0

tutoriel

0

question

10

articles

< Retour à liste des articles
Bmw z8 : pour le meilleur

Article

Bmw z8 : pour le meilleur
par :
Atome Automobile Club

Les réincarnations néo-rétros ne sont pas toujours du meilleur goût. Mais chez BMW, lorsqu'on rend hommage à un modèle mythique tel que la 507, on met les petits plats dans les grands pour produire un véhicule qui marquera lui aussi sa génération. Retour sur la BMW Z8, une autre bavaroise au service secret de sa majesté.

BMW Z8

Le concept z07

Au moment de remplacer la très belle Série 8 en 1999, BMW ne croit pas au succès d'un grand coupé haut de gamme. La marque bavaroise va prendre la décision surprenante de produire un roadster 2 places, dont l'étude a commencé 2 ans auparavant en 1997.

Pour fêter les 50 ans de son cabriolet 507, dont la beauté n'a d'égale que son faible succès commercial (252 exemplaires vendus), BMW va concevoir le concept Z07 au design très néo-rétro.

Présenté au salon de Tokyo, le prototype va être un tel succès que BMW décida de la produire en petite série, en lieu et place de la Série 8. Celle que l'on nomme BMW Z8 sera boostée dès sa sortie par sa présence dans un James Bond : "Le monde ne suffit pas".

Et si les BMW de l'agent secret ont été critiquées pour ne pas être des Aston Martin, la classe et l'élégance de la Z8 ne déclencha pas de vague de contestation, bien au contraire !

Bmw z8 : coup de chapeau sur le coup de crayon !

Le dessin final de la BMW Z8 est très inspiré du concept car et est donc proche de la 507. Disons-le clairement, le résultat est absolument splendide et ne verse pas dans le néo-rétro de mauvais goût. Au contraire, la beauté de la 507 est conservée, modernisée et presque sublimée, si tant est que cela soit possible.

Les similitudes avec la 507 sont donc nombreuses, à commencer par son museau en pointe, son capot ou encore son habitacle reculé. Tout comme le concept, la version de série est dessinée par Henrik Fisker sous la houlette du chef de design Chris Bangle, qui sera décrié pour certaines de ses réalisations comme la Série 7.

Dotée de jantes 18 pouces et d'une double sortie d'échappement, une des rares différences avec le concept est l'abandon du bossage façon "Jaguar Type-D" derrière le conducteur. Petite particularité de la Z8 qui est disponible avec un hardtop qui s'intègre parfaitement à la ligne, façon coupé.

La surprise provient de la longueur de la Z8 qui, avec 4,40 mètres, est seulement 2 cm plus longue que la 507, ce qui est rare, les modèles néo-rétros ayant souvent tendances à être bien plus grands que leurs ancêtres.

Globalement, l'aluminium est présent un peu partout comme sur le pédalier ou le levier de vitesse. BMW a soigné la finition de sa Z8 à tel point qu'aucun plastique brut n'est apparent. Les rares plastiques sont peints couleurs alu comme les boutons ou aérateurs.

Ce bel habitacle est d'autant plus mis en valeur avec un cuir couleur rouge ou crème. Si ces teintes ne sont pas les plus discrètes, elles apportent une touche d'exclusivité supplémentaire à la BMW Z8.

Un moteur de pedigree pour la bmw z8

Sous le capot de la BMW Z8 se niche un V8, à l'instar de son illustre aïleul 507. Mais là où ce dernier pouvait être un peu faiblard avec ses 150 ch (à relativiser, cette valeur était très correcte en 1955), celui de la Z8 est directement issu de la M5 et promet des performances de haut niveau. Ce V8 ouvert à 90° offre 4 941 cm3, 32 soupapes et une injection multipoints qui lui permet de délivrer 400 ch à 6 600 tr/min (régime maximum de 7 000 tr/min) et un couple généreux de 500 Nm à partir de 3 800 tr/min.

Secondé par une boîte de vitesses manuelle Getrag à 6 rapports identique à la M5, il permet à la Z8 d'abattre le 0 à 100 km/h en seulement 4,7 secondes et le 1 000 mètres départ-arrêté en 23,5 secondes.

La vitesse maximale est autolimitée à 250 km/h mais la BMW Z8 serait en mesure d'atteindre 285 km/h une fois libérée de la bride électronique.

Au-delà de l'aspect performance, le caractère de ce moteur est loué pour savoir satisfaire à toutes les sollicitations. Souple et linéraire, il est parfait pour cruiser dans une sonorité feutrée. Mais il sait aussi se faire méchant lorsque la pédale de droite est écrasée et il se réveille avec un chant fantastique à l'approche de la zone rouge.
 

La bmw z8 a droit à un châssis inédit

La Z8 fait appel à une structure treillis en aluminium inédite appelée Space Frame. Grâce à l'utilisation de ce matériaux noble, le châssis ne pèse que 230 kg mais est surtout rigide, ce qui n'est pas chose aisée sur un roadster en raison de l'absence de toit.
Malgré tout, le poids reste présent avec 1 585 kg sur la balance. Pas de différentiel à glissement limité mécanique mais un système d'autobloquant électrique.

Avec des pneumatiques de 245 mm de large à l'avant et 275 mm à l'arrière, le comportement est assez agile et rigoureux, notamment grâce à une bonne répartition des masses. Comparé aux roadsters de cette époque, la BMW Z8 offre un bon grip grâce à une rigidité bien supérieure, merci le châssis Space Frame !

Elle reste confortable et n'avoue ses limites qu'en conduite très sportive, où ses freins font vite office de fusible. Mais après tout, ce n'est pas la vocation de cette BMW Z8 !

Le prix pour acquérir une bmw z8

Vendue en série limitée avec ses 5 703 exemplaires produit entre 2000 et 2003, la BMW Z8 est chère, d'autant qu'elle utilise une plate-forme unique qui a coûté beaucoup d'argent à développer et fabriquer.

En 2000, il fallait débourser 820 000 francs, soit près de 130 000 € pour se l'offrir. Aujourd'hui encore, la BMW Z8 est désirée et désirable. Se vendant souvent aux enchères, sa cote est très variable suivant les périodes.

Sur les dernières tendances, il faut compter entre 150 000 € et 300 000 € pour l'acquérir, autant dire que la loi de l'offre et la demande influence énormément sa valeur !

Voir les annonces Atome

Vous aimeriez lire aussi : BMW Série 8 : Rare mais accessible

La sélection du jour